Êtes-vous un professionnel de la vape ?

Ce site est réservé aux professionnels de la vape

Un court-métrage démystifie la vape

Au Royaume-Uni, l’une des principales associations de lutte contre le cancer diffuse un court-métrage qui met en pièces les idées reçues sur la vape. Car si l’e-cigarette est le substitut le plus efficace, 38 % des Anglais croient encore, à tort, qu’elle est aussi nocive que la cigarette.

Un court-métrage démystifie la vape

En février dernier, l’agence gouvernementale Public Health England a publié son septième rapport indépendant consacré à l’e-cigarette. Et s’il affirme que la vape est le substitut nicotinique le plus efficace, avec un succès estimé entre 59,7 % et 74 %, il révèle aussi cette lacune. La vape souffrirait encore d’une crise de défiance, avec 38 % des fumeurs britanniques qui la jugent aussi dangereuse que la cigarette. 15 % d’entre eux l’estiment même plus dangereuse. 

La semaine dernière, l’Eurobaromètre 2021 confirmait cette tendance. Sur les 28 000 citoyens interrogés dans les 28 pays de l’Union européenne, 65 % pensent que la vape est nocive. Une hausse de 10 % depuis 2017, et même de 13 % depuis 2014 ! En France, 63 % des sondés estiment que la vape n’aide pas à arrêter de fumer. Un chiffre que l’on retrouvait déjà, il y a dix-huit mois, dans un sondage de France Vapotage. Pour 73 % des Français, le vapotage apparaissait « aussi, voire plus risqué que la cigarette ». La vape a décidément du mal à se remettre de la crise des maladies pulmonaires américaines de 2019.

Un documentaire pour pallier le manque d’information

Pour la réhabiliter auprès du grand public, l’association britannique de lutte contre le cancer Yorkshire Cancer Research a préparé un court-métrage. Intitulé « La vape démystifiée », il vise à répondre à tous les préjugés et aux idées fausses autour de l’e-cigarette. Le documentaire de 32 minutes a été réalisé avec le soutien de l’Independent British Vape Trade Association (IBVTA). Vous le retrouverez à l’adresse VapingDemystified.org.uk. Le site est par ailleurs riche en informations, avec des articles détaillant l’intérêt de la vape.

Un partenariat entre une association de lutte contre le cancer et un acteur reconnu de l’e-cigarette, c’est une poignée de mains riche de sens dans le contexte actuel. Le Parlement européen a en effet lancé son propre « plan pour vaincre le cancer »… en s’alignant sur le discours de l’OMS, qui met dans le même sac vapotage et tabagisme

Ce court-métrage a une autre vertu : il contribue à améliorer l’information auprès du grand public. Dans l’enquête de France Vapotage réalisée en novembre 2019, 65 % des sondés mettaient en avant l’insuffisance de l’information, pour expliquer la méfiance constatée.