Êtes-vous un professionnel de la vape ?

Ce site est réservé aux professionnels de la vape

La Vuse Solo validée par la FDA

La Food & Drug Administration (FDA) vient d’autoriser un premier produit de vape aux États-Unis, après en avoir interdit plus d’un million en six semaines. L’heureux élu ? L’e-cigarette Vuse, de Reynolds, une filiale de British American Tobacco. Mais si ses goûts tabac sont validés, tous les autres arômes restent bannis.

La Vuse Solo validée par la FDA

C’était le premier candidat à soumettre en bonne et due forme une demande d’autorisation de mise sur le marché (Premarket Tobacco Application), en octobre 2019. Deux ans plus tard, la Food & Drug Administration (FDA) vient enfin d’autoriser la commercialisation de la Vuse Solo sur le territoire américain. Cette cigarette électronique est le premier produit de vape à recevoir un avis positif, après des semaines d’interdictions successives qui auront provoqué le bannissement de plus de 1 089 000 e-liquides

Il faut dire que l’entreprise derrière la Vuse Solo n’est pas un petit acteur indépendant. On doit cette e-cigarette à base de cartouches préremplies à Reynolds American Inc (RAI), un groupe détenu à 42 % par British American Tobacco (BAT). Il s’agit du géant derrière les cigarettes Camel, Lucky Strike, Pall Mall ou encore Winston. « Nous sommes ravis qu’aujourd’hui la Vuse Solo ait reçu la première autorisation de mise sur le marché de la FDA pour les produits de vape, se félicite le groupe dans un communiqué de presse. L’ordonnance de la FDA confirme que ce produit est approprié pour la protection de la santé publique, soulignant des années d’études et de recherches scientifiques destinées à garantir que les consommateurs adultes de nicotine aient accès à des alternatives innovantes et potentiellement moins nocives. » 

Une première autorisation, mais un refus des e-liquides aromatisés

Pour autant, BAT ne passe pas sous silence le refus concernant cinq de ses saveurs aromatisées et évoque le cas du menthol. « Le menthol reste à l’étude, précise le groupe. Nous étudions attentivement l’analyse de l’agence. Nous attendons un examen plus approfondi de la FDA jusqu’à ce qu’elle en décide autrement. »

On peut voir un sérieux message dans le choix de la FDA de n’autoriser que le goût tabac. Les e-liquides aromatisés vont-ils être purement et simplement rayés de la carte, même chez les gros acteurs, comme le laissaient craindre les vagues successives visant à interdire plus d’un million de références ? 

C’est aussi un choix prudent de la part de la FDA. D’après une récente étude sur le vapotage chez les jeunes américains, la marque est loin d’être la plus populaire du marché, et séduit 10,8 % des utilisateurs de cigarettes électroniques. La Vuse Solo est aussi une e-cigarette peu modulable, avec un taux de nicotine et une puissance limités.