Êtes-vous un professionnel de la vape ?

Ce site est réservé aux professionnels de la vape

Allemagne : vers une taxe sur la vape

En Allemagne, le ministre fédéral des Finances Olaf Scholz propose une série d’augmentation des taxes sur les produits du tabac. Et, pour la première fois, les e-cigarettes figurent au programme. Une vraie tendance qui semble se dessiner en Europe...

Allemagne : vers une taxe sur la vape

On le sentait venir, mais là, la menace se précise… Il y a quelques jours, le quotidien allemand Spiegel a révélé le projet d’augmentation des taxes sur le tabac élaboré par les autorités allemandes. Un texte que le ministre fédéral des Finances Olaf Scholz (photo) entend soumettre au vote ministériel dans les prochains jours.

À partir du 1er janvier 2022, ce plan prévoit l’augmentation annuelle du prix du paquet de cigarettes en cinq étapes, à hauteur de 5 cents par an. Le prix du tabac à rouler devrait quant à lui augmenter de 15 cents. Et, pour la première fois, les e-cigarettes et e-liquides devraient être concernés. On ignore toutefois à quel niveau se situerait la taxation concernant cette catégorie de produits.

Taxer la vape, c’est reconduire les fumeurs vers le tabac

Ce n’est pas la première fois que l’Allemagne planche sur l’idée de taxer la vape. En mai 2020, la commissaire fédérale aux drogues Daniela Ludwig entendait profiter de la présidence allemande du Conseil de l’Union européenne pour soumettre « des règles encore plus strictes » sur l’e-cigarette. « Je suis en train de préparer un catalogue de mesures pour les e-cigarettes, indiquait-elle. Les règles sur la taxation et les ingrédients devraient notamment être standardisées. »

Conséquence directe : le « plan pour vaincre le cancer » du Parlement européen évoque « l’extension de la taxation aux nouveaux produits du tabac ». Et il reprend globalement l’idée d’appliquer « des règles plus strictes sur les nouveaux produits ».

Face à cette perspective, l’ETHRA est montée au créneau. Elle souligne notamment « des dommages [que causerait] une réglementation excessive des cigarettes électroniques ». En particulier, la taxation risque de réduire l’attractivité de la vape auprès des fumeurs adultes, alors que les preuves scientifiques s’accumulent quant à son efficacité pour arrêter la cigarette. L’association fustige le choix de « punir les vapoteurs adultes qui ont pris la décision d’améliorer leur santé en passant du tabagisme au vapotage, en leur imposant des frais supplémentaires »

L’idée de taxer la vape continue pourtant de faire son chemin à travers l’Europe. Le gouvernement irlandais entend appliquer « un taux d’accise de 6 centimes par millilitre d’e-liquide » en 2021. Les Pays-Bas, malgré une forte mobilisation des vapoteurs, devraient également soumettre au Parlement le projet d’une taxe sur les e-liquides au printemps 2021. Pour sa part, l’Italie a d’ores et déjà voté une augmentation des droits d’accise sur les e-liquides, dont le prix de vente grimperait de près de 500 %. Et la Finlande ou le Portugal appliquent un taux de 30 centimes par millilitre.