Êtes-vous un professionnel de la vape ?

Ce site est réservé aux professionnels de la vape

Irlande : vers une taxe sur la vape ?

L’une des principales associations irlandaises de lutte contre les maladies cardiovasculaires a demandé au gouvernement de taxer l’e-cigarette. La raison avancée : mettre financièrement la vape « hors de portée des enfants ».

Irlande : vers une taxe sur la vape ?

L’idée continue de faire son chemin à travers l’Europe. Après un premier rapport de la Commission européenne dans lequel est évoquée la mise en place de droits d’accises sur les produits de vapotage, c’est au tour de l’Irlande d’envisager l’instauration d’une taxe. C’est du moins ce que demande l’Irish Heart Foundation (IHF), l’association nationale de lutte contre les maladies cardiovasculaires. 

Une taxe de 6 centimes par millilitre d’e-liquide

Dans son appel au gouvernement irlandais, la fondation demande à ce que l’on « introduise une nouvelle taxe sur les e-cigarettes dans le budget 2021 pour protéger les jeunes de l’addiction à la nicotine, tout en portant le prix du paquet de 20 cigarettes à 20 € d’ici 2025 ».

Plus précisément, l’IHF recommande d’appliquer « un taux d’accise de 6 centimes par millilitre d’e-liquide […] soit un niveau de taxe inférieur à celui d’autres pays européens, comme la Finlande ou le Portugal, qui appliquent d’ores et déjà un taux de 30 centimes par millilitre, mais on considère cette valeur suffisante pour avoir une incidence sur les enfants »

La fondation précise que « toute taxe d’accise sur l’e-cigarette doit s’accompagner d’une augmentation de celle sur le tabac. Ceci afin de s’assurer que les consommateurs ne reviennent pas aux cigarettes traditionnelles, dans la mesure où les études actuelles démontrent qu’elles sont bien plus dangereuses pour la santé »

Petite piqûre de rappel sur l’interdiction aux mineurs

L’ETHRA n’a pas tardé à réagir à une telle proposition. Elle a ainsi manifesté son soutien à l’association New Nicotine Alliance Ireland, qui figure parmi ses membres. Intitulé « Ayez du cœur », le communiqué commence par cette piqûre de rappel à l’intention de l’IHF : « La protection de la jeunesse, systématiquement brandie par tous les opposants à la réduction des risques du tabagisme, est là encore évoquée. Ironiquement, nous n’avons cessé de réclamer un changement de législation rendant illégale la vente des produits de vape aux moins de 18 ans, et cette proposition a été ignorée. »

Le regroupement des associations européennes poursuit : « Au lieu d’une approche pleine de bon sens, le programme de l’IHF semble consister à punir les vapoteurs adultes qui ont pris la décision d’améliorer leur santé en passant du tabagisme au vapotage, en leur imposant des frais supplémentaires. La vape concerne plus de 200 000 personnes en Irlande, et a conduit à des niveaux historiquement bas de tabagisme. »

Le gouvernement irlandais n’a pas encore répondu à l’appel de l’IHF. Mais avec d’autres prises de position similaire à travers l’Europe, notamment aux Pays-Bas où la proposition émane directement du gouvernement, il semblerait que les droits d’accise sur les produits de vapotage pourraient bien se généraliser à moyen terme.