Êtes-vous un professionnel de la vape ?

Ce site est réservé aux professionnels de la vape

Le Vietnam s’apprête à interdire la vape

Le Vietnam devrait figurer sous peu parmi la longue liste des pays d’Asie du Sud-Est où la vape est prohibée. Largement influencé par l’OMS et les géants du tabac, son ministère de la Santé entend bannir la vente et l’utilisation de tout produit de vapotage.

Le Vietnam s’apprête à interdire la vape

Une fois encore, c’est à cause d’une profonde méconnaissance de la vape qu’un État envisage de la bannir. Le Vietnam s’apprête en effet à interdire la vente, l’achat, la fabrication et l’importation des e-cigarettes et e-liquides sur son territoire. Selon le ministre de la Santé, « des études ont démontré que les e-cigarettes sont aussi dangereuses que les cigarettes traditionnelles ». Une contre-vérité déjà entendue à maintes reprises.

Désinformation généralisée sur le vapotage

Ce n’est pas la première fois que les autorités du Vietnam évoquent l’arrêt de la vape dans le pays. Le 15 novembre 2019, le ministère de la Santé rencontrait déjà des représentants du Tobacco Harms Prevention and Control Fund pour statuer sur le sujet. La branche vietnamienne de cette fondation, le Vietnam Tobacco Control Fund (VNTCF), est par ailleurs contrôlée par le gouvernement et se voit subventionnée par des taxes sur les produits du tabac. 

Les conclusions de cette réunion inaugurale ? « Des études européennes ont montré que la vape causait de sérieux dommages cérébraux », rapportait Phan Thị Hải, la vice-présidente de la fondation. Sans avancer l’once d’une preuve pour autant. Elle indiquait par ailleurs que « l’Organisation mondiale de la santé et des experts scientifiques [avaient] conclu qu’il n’existait aucune preuve que l’e-cigarette conduisait à l’arrêt du tabagisme ».

À travers le monde, les études sérieuses qui démontrent le contraire se multiplient pourtant. Selon des chercheurs canadiens, on aurait ainsi jusqu’à 2,4 fois plus de chances d’arrêter de fumer grâce au vapotage. Le cardiologue Konstantinos Farsalinos avance même, étude à l’appui sur plus de 13 000 citoyens européens, que l’on aurait cinq fois plus de chances d’arrêter le tabac avec l’e-cigarette. En France, l’Institut national du cancer indique clairement que « l’e-cigarette constitue une aide pour arrêter ou réduire sa consommation de tabac ».

Une décision dramatique pour les fumeurs du pays

Au Vietnam, près d’un adulte sur deux fume des cigarettes. Jusqu’alors, le vapotage ne faisait encore l’objet d’aucune loi particulière, excepté l’interdiction d’importer les produits d’une marque autre que la marque institutionnelle, la Vietnam National Tobacco Corporation.

Le pays ne dispose par ailleurs d’aucune association provape susceptible d’intervenir dans les débats. La date de la promulgation de l’interdiction n’a pas encore été annoncée.