Êtes-vous un professionnel de la vape ?

Ce site est réservé aux professionnels de la vape

L’Allemagne adopte les taxes sur la vape

Soumis au Parlement en février dernier, un projet de loi visait à instaurer des taxes sur les produits de la vape en Allemagne. Les députés du Bundestag l’ont adopté cette semaine. Ce qui préfigure peut-être l'évolution fiscale à venir pour toute l'Union européenne...

L’Allemagne adopte les taxes sur la vape

L’appel des associations provape n’aura pas été entendu. Présenté le 12 février 2021 par le ministre fédéral des Finances Olaf Scholz, le projet de loi de taxation du tabac et de la vape a été validé par le Parlement allemand. Comme prévu, la taxe suivra une évolution graduelle, de 2022 à 2026.

À l’heure actuelle, un flacon d’e-liquide de 10 millilitres coûte en moyenne 5 euros. En 2022, la taxe s’élèvera à 1,60 € sur ce même flacon. Elle se verra doublée en 2026, pour atteindre 3,20 €. Il s’agit donc d’une augmentation de 64 % du prix des e-liquides, sur cinq ans. 

« Un désastre tant sur le plan sanitaire qu’économique », pour les assos provape

Les associations provape fustigent une telle décision. « Le simple fait que les liquides des cigarettes électroniques soient plus lourdement taxés que les cigarettes de tabac, en ignorant le fait qu’ils sont au moins 95 % moins nocifs, est une politique de santé insensée, commente Michal Dobrajc, le directeur de l’Association du commerce des cigarettes électroniques (VdeH). Taxer les produits sans nicotine défie le bon sens. »

Selon Michal Dobrajc, « l’Allemagne aurait mieux fait de s’inspirer de l’expérience d’autres pays, contraints d’abaisser les taxes sur les produits de la vape après avoir constaté que les vapoteurs revenaient à la cigarette et que les revenus escomptés ne se matérialisaient pas. La loi sur la modernisation des taxes sur les produits du tabac est un désastre tant sur le plan sanitaire qu’économique. »

« Si vous voulez vraiment réduire la prévalence tabagique, vous devez soutenir l’industrie qui y contribue de manière significative, au lieu de la détruire, ajoute-t-il. L’Alliance for Tobacco-Free Enjoyment a déclaré son intention de saisir la Cour constitutionnelle fédérale afin de déposer une plainte contre ce qu’elle considère comme une hausse d’impôts disproportionnée.

En parallèle, la taxe sur le paquet de 20 cigarettes a été fixée à 10 centimes d’euros en 2021. Elle sera renouvelée en 2022, avant d’être augmentée de 15 centimes en 2025 puis en 2026. En clair, le paquet n’aura droit qu’à une hausse de la taxe de 50 centimes pendant le même laps de temps. Cherchez l’erreur !