Êtes-vous un professionnel de la vape ?

Ce site est réservé aux professionnels de la vape

E-liquides frelatés : un réseau de trafiquants démantelé

C'est une étape importante dans l'enquête concernant la série de maladies pulmonaires qui a ébranlé l'Amérique cet été. Les autorités du Wisconsin ont procédé à l’arrestation de deux hommes soupçonnés de fabriquer des cartouches d'e-liquide contenant du THC.

E-liquides frelatés : un réseau de trafiquants démantelé

Il y a quelques jours, Donald Trump annonçait son intention d’interdire purement et simplement les liquides aromatisés aux États-Unis. Une mesure qui pourrait priver de nombreux Américains de la solution de sevrage tabagique pourtant la plus efficace à ce jour.

Dans un premier temps accusée de rendre les adolescents accros à la nicotine, l’e-cigarette a récemment suscité une véritable psychose outre-Atlantique. Cet été, une trentaine de vapoteurs ont en effet été hospitalisés pour des troubles pulmonaires graves et six d’entre eux sont décédés. Il est apparu qu’ils avaient tous consommé un liquide frelaté contenant du THC et vendu sous le manteau.

31 000 cartouches d’e-liquide au THC

Dans le comté de Kenosha, au nord de Chicago, les forces de l’ordre ont interpellé les frères Tyler et Jacob Huffhines. Respectivement âgés de 20 et 23 ans, les deux individus ont été retrouvés avec 59 000 dollars en liquide, huit armes à feu et des munitions, 0,6 gramme de cocaïne, 10,6 grammes de marijuana, neuf téléphones et des accessoires de consommation de drogue.

Dans un garde-meuble loué sous un faux nom, les policiers auraient également mis la main sur plus de 31 000 cartouches d’e-liquide contenant du THC, 98 000 fioles vides ainsi que 57 bidons pour un total de 45 litres de THC liquide raffiné. Les forces de l’ordre estiment la valeur de ce butin à 1,5 million de dollars. 

Le shérif David Beth, responsable de l’opération, estime avoir percé à jour un réseau de produits de contrefaçon de grande ampleur, susceptible d’être à l’origine des faits tragiques l’été dernier.

C’est précisément dans l’État du Wisconsin que les premiers cas d’hospitalisation avaient été recensés. Par ailleurs, la semaine dernière, de nouveaux patients se sont présentés aux services de santé avec des symptômes similaires. Cependant, la FDA n’a pas encore rendu ses conclusions dans cette enquête aussi vaste que compliquée. Rappelons enfin que la rédaction d’e-cig mag déconseille formellement d’acheter des liquides sous le manteau : faites confiance aux shops spécialisés et ne vapotez jamais des jus dont vous ignorez la provenance.