Êtes-vous un professionnel de la vape ?

Ce site est réservé aux professionnels de la vape

« You Don’t Know Nicotine » : maintenant vous saurez !

Accusée d’être à l’origine de la dépendance au tabac, la nicotine fait l’objet d’un passionnant documentaire signé Aaron Biebert. Le réalisateur interroge de nombreux acteurs et experts sur le rôle et les origines du stimulant le plus décrié de la planète. De quoi aussi rétablir la vérité autour de la vape, et combattre les idées reçues.

« You Don’t Know Nicotine » : maintenant vous saurez !

« Une question de droit humain ». C’est par ces mots qu’Aaron Biebert justifie sa volonté de percer les secrets de la nicotine. Il est l’auteur du documentaire A Billion Lives, déjà visionné par plus de 4 millions de spectateurs, une enquête sur « Big Tobacco » et les ravages de la cigarette. Ce premier documentaire était né d’un hommage à l’un de ses proches amis, décédé des suites d’un cancer après des décennies de tabagisme. Il le confesse aujourd’hui, Aaron pensait alors que la nicotine était un produit chimique inventé par les industriels pour s’assurer la dépendance de leurs consommateurs.

Un documentaire qui vise à rétablir la vérité

Dans « You Don’t Know Nicotine », son nouveau film qu’il a financé sur Kickstarter à hauteur de 108 600 dollars, Aaron Biebert enquête avec une grande ouverture d’esprit sur le rôle de la nicotine. En cherchant à comprendre pourquoi elle est aujourd’hui si décriée, et constitue une entrave à la démocratisation de la vape. 

« Alors que les nouvelles technologies progressent, certains pays observent une baisse du nombre de fumeurs, mais voient désormais des adolescents consommer de la nicotine à travers de nouveaux outils. La panique s’ensuit », indique Aaron en préambule. Il fait ici référence à l’épidémie de maladies pulmonaires, survenue aux États-Unis en 2019. Une crise sanitaire injustement attribuée à la vape avant que soit finalement identifié le coupable quelques mois plus tard : de l’acétate de vitamine E utilisé dans des produits au THC illicites. Une période de grosse intox, qui a vu des consommateurs se diriger vers le marché noir ou se détourner de la cigarette électronique pour revenir vers le tabac. 

Jacques Le Houezec : « La nicotine est vue comme le diable »

Sans prosélytisme, Aaron Biebert est donc parti à la rencontre des acteurs et experts du domaine. Son film s’ouvre d’ailleurs par de premiers pas… en France. La réalisateur recueille ainsi l’avis de Jacques Le Houezec, professeur et tabacologue qui dispense notamment des formations aux professionnels de la vape et de la santé depuis 2015. 

« La nicotine a une longue histoire, presque toute ma carrière lui est essentiellement consacrée, confie-t-il. Elle est consommée par les humains depuis plus de huit mille ans. Elle a été utilisée par des chamans en Amérique du Sud et du Nord. Pendant plus de trente ans, dans toutes les campagnes antitabac, car nous souhaitons que les gens arrêtent de fumer, la nicotine était coupable au lieu de la fumée. Donc tous les fumeurs ont peur de la nicotine, la nicotine est vue comme le diable. »

Aaron Biebert remonte ensuite la filière. À commencer par les plantations de tabac en Dordogne, à une échelle familiale. Puis l’extraction et la purification de la nicotine dans les laboratoires de Cédric Fressin, de VDLV, en Gironde. 

 « Lorsque nous avons entendu parler des cigarettes électroniques il y a cinq ans, j’ai vu beaucoup d’articles évoquant les antigels, les métaux toxiques, les produits chimiques causant le cancer et autres… Plutôt effrayant, se rappelle Aaron Biebert. La majorité du public n’a aucune idée du contenu des e-liquides consommés par 50 millions de personnes dans le monde. C’était l’occasion de le découvrir. En inspectant le procédé de production, ils nous ont montré comment ils variaient le taux de nicotine, dans un mélange de propylène glycol de qualité pharmaceutique et de glycérine végétale qui permet à la nicotine d’être chauffée et vaporisée. Ils ajoutent également des arômes car l’e-liquide n’a quasiment pas de goût. »

Consultations d’experts, de professeurs de médecine mais aussi de simples consommateurs qui partagent leur expérience… You Don’t Know Nicotine est une passionnante plongée dans les coulisses de la vape… et de la nicotine « Nous avons enquêté sur la dépression en fin de vie, les alternatives potentielles aux antidépresseurs, l’Alzheimer précoce, le HIV, le syndrome de Down, les patients sous chimiothérapie, d’autres problèmes cognitifs qui découlent d’un traitement médicamenteux ou d’autres maladies… La nicotine est la réponse », explique notamment le Dr. Paul Newhouse.

« Elle améliore les fonctions du cerveau, pour des millions de personnes à travers le monde. Passer du tabac à un moyen plus sûr de consommer de la nicotine pourrait réduire la mortalité précoce de plusieurs centaines de millions de personnes au cours de ce siècle, poursuit Aaron Biebert. Vous l’aurez compris : son documentaire nous a emballés. Vous le retrouverez sur la plate-forme Ibex, moyennant un abonnement mensuel de 5,99 € (ou de 59,99 € par an) qui vous donnera accès à l’ensemble du catalogue.