Êtes-vous un professionnel de la vape ?

Ce site est réservé aux professionnels de la vape

Smoore, fabricant de vape le plus riche au monde

Première entreprise de vapotage à signer son introduction à la bourse de Hong Kong, le géant chinois Smoore International Holdings Ltd. a plus que réussi sa cotation. Le titre s’est envolé dès l’ouverture et la maison mère de Vaporesso, CCELL, FEELM, Revenant et Renova, entre autres marques, est évaluée à 22 milliards de dollars. Soit le triple de l’estimation initiale.

Smoore, fabricant de vape le plus riche au monde

Le nom de l’entreprise chinoise Smoore ne vous dit rien ? Il s’agit pourtant de l’un des plus anciens fabricants de produits de vapotage. Fondée en 2006 par Chen Zhiping, alors âgé de 30 ans, elle est à l’origine des célèbres marques Vaporesso, Revenant, Renova, CCELL ou FEELM. Elle développe aussi de nombreux systèmes pour d’autres entreprises (comme Japan Tobacco, Reynolds ou British American Tobacco), en marque blanche, autour de ses technologies exclusives d’atomisation et d’éléments chauffants en céramique. Avec plus de 600 employés dans son service de recherche & développement, elle détient à ce jour plus de 1 500 brevets. Un vrai trésor de guerre.

Smoore évalué à 22 milliards de dollars

Smoore avait déposé un dossier de candidature pour signer son entrée à la bourse de Hong Kong le 19 décembre 2019. L’introduction s’est finalement opérée le 10 juillet dernier, avec une action cotée à 12,40 dollars hong-kongais  (1,40 euro environ). Avant l’ouverture de la bourse, cette introduction avait déjà généré 900 millions de dollars d’investissements chez les porteurs. Et, dès le premier jour de cotation, le cours s’est envolé à 31 dollars hong-kongais (3,50 euros environ). Pour rester stable à ce niveau depuis.

Chen Zhiping, qui détient encore un tiers de l’entreprise, posséderait ainsi l’équivalent de huit milliards de dollars en actions selon Forbes. Si l’on en croit le cabinet d’analyse indépendant Frost & Sullivan, Smoore représenterait 16,5 % des e-cigarettes vendues dans le monde en 2019. L’entreprise a connu une croissance supérieure à 100 % pour chacune des trois dernières années d’exercice. Ses produits sont commercialisés dans plus de 60 pays à travers le monde.

Réestimé à 13 milliards de dollars, alors qu’elle avait été valorisée à 38 milliards de dollars au moment de son rachat par Altria en 2018, Juul n’est donc plus l’entreprise de vape la plus riche au monde.