Êtes-vous un professionnel de la vape ?

Ce site est réservé aux professionnels de la vape

L’édition 2020 de VApril s’ouvre en ligne

Incontournable rendez-vous annuel depuis 2018 au Royaume-Uni, VApril est la plus grande campagne mondiale de sensibilisation au vapotage. Initiée par l’UK Vaping Industry Association (UKVIA) et soutenue par les pouvoirs publics anglais, elle convainc chaque année de plus en plus de fumeurs d’écraser leur dernier mégot et de passer à la vape. Pour sa 3e édition, dans le contexte actuel de pandémie, VApril se tient sur Internet.

L’édition 2020 de VApril s’ouvre en ligne

Au Royaume-Uni, les pouvoirs publics soutiennent la vape depuis plusieurs années déjà. Larges enquêtes commanditées par des groupes parlementaires, campagnes publicitaires, accompagnement des ex-fumeurs, ouverture de shops spécialisés dans l’enceinte d’hôpitaux… De l’autre côté de la Manche, ça ne fait pas de doute : l’e-cigarette est incontestablement la solution de sevrage tabagique la plus efficace à ce jour.

VAPril : un vrai moteur pour arrêter de fumer

Depuis 2018, VApril s’impose comme la plus grande campagne mondiale de sensibilisation au vapotage. Organisée par l’UK Vaping Industry Association (UKVIA) et soutenue par le Public Health England, elle s’étend à tout le Royaume-Uni et prend de multiples formes. Guide de soutien aux fumeurs, rencontres avec des spécialistes dans les vape shops, présentation des avantages de l’e-cigarette, conseils personnalisés pour choisir une solution sur mesure… Au terme des deux premières éditions, 72 % des ex-fumeurs anglais passés à la vape déclaraient que c’est bien cette campagne qui les avait incités à sauter le pas

Mais, face à l’épidémie de coronavirus et pour respecter le confinement, l’édition 2020 se tiendra cette fois en ligne. L’occasion pour tous les autres fumeurs ou vapoteurs à travers le monde de profiter des conseils prodigués durant tout ce mois d’avril ! Cette année, VApril s’appuie en particulier sur le sixième rapport indépendant sur l’usage de l’e-cigarette, commandité par les pouvoirs publics britanniques, en mars. L’enjeu : tordre le cou aux rumeurs et aux fake news qui ont écorné l’image de la vape et ainsi empêché de nombreux fumeurs d’écraser leur dernier mégot.

France vapotage s’associe à cette campagne

Pour la seconde année consécutive, VApril s’ouvre aux autres associations européennes dédiées à l’e-cigarette. France vapotage soutient une nouvelle fois cette campagne et relaie à son tour le message. « Raconter comment la cigarette électronique a changé la vie d’anciens fumeurs, permettre aux fumeurs de bénéficier des conseils de vapoteurs pour effectuer leur transition : des initiatives positives et inspirantes dans un pays qui a résolument choisi de saisir l’opportunité de la vape comme outil de santé publique, résume France vapotage dans son communiqué. Fort du soutien de plusieurs institutions et organismes comme Public Health England ou Cancer Research UK, le vapotage est clairement proposé aux Britanniques comme une alternative au tabac et s’inscrit dans une stratégie assumée de réduction des risques. » 

« France vapotage est fière d’être à nouveau partenaire de cette édition, qui s’inscrit dans sa volonté de promouvoir une vape responsable en France », poursuit la fédération. L’opération vous intéresse et vous souhaitez participer ? Rendez-vous sur le site officiel et téléchargez le guide Make the Switch. Vous devrez toutefois maîtriser la langue de Shakespeare pour suivre tous les conseils. En France, le Mois sans tabac a appelé de ses voeux une évolution pour son édition 2020. Avec un plus grand soutien des pouvoirs publics – le ministre de la Santé Olivier Véran ne cachant pas son intérêt pour la vape -, espérons que cette campagne s’inspirera des bonnes pratiques observées chez nos voisins anglais.