Êtes-vous un professionnel de la vape ?

Ce site est réservé aux professionnels de la vape

Vapotage et santé : une étude « révolutionnaire » !

Bonne nouvelle pour tous ceux qui hésitent encore à passer à la cigarette électronique. Une étude menée par des cardiologues anglais montre une nette amélioration des fonctions cardiovasculaires après seulement un mois de vapotage. Et ceci, même lorsque l’on n’arrête pas complètement de fumer.

Vapotage et santé : une étude « révolutionnaire » !

Une étude publiée par le Journal of the American College of Cardiology offre une perspective enthousiasmante à qui souhaite arrêter la cigarette grâce au vapotage. Des cardiologues ont mesuré l’impact de la vape sur les fonctions cardiovasclaires. Et les résultats sont extrêmement encourageants.

Dès le premier mois, les experts ont relevé une nette amélioration des fonctions cardiovasculaires chez les patients ayant totalement arrêté la cigarette. Un phénomène observé même chez ceux qui n’ont pas complètement cessé de fumer, mais qui ont réduit leur consommation.

Des bénéfices cardiovasculaires quasi immédiats

L’étude a été menée d’août 2016 à juillet 2018 auprès de 383 volontaires ayant fumé au moins 15 cigarettes par jour durant les deux dernières années. Autre point commun : ces volontaires ont tous décidé de se mettre à la vape. Les chercheurs ont réparti les sujets en deux groupes : dans le premier, ceux qui ont totalement arrêté la cigarette ; dans le second, ceux qui continuent de fumer en ayant toutefois considérablement réduit leur consommation. Dans les deux groupes, les chercheurs ont proposé aux volontaires d’utiliser des e-cigarettes avec ou sans nicotine.

L’ensemble des patients ont ressenti une amélioration de la santé cardiaque, ce qui va à l’encontre de l’hypothèse selon laquelle la nicotine contribuerait de manière substantielle au risque cardiovasculaire lié au tabagisme. Autre enseignement, cette étude tord le cou à l’idée qu’une utilisation conjointe de la cigarette et de la vape ne servirait à rien, voire qu’elle présenterait un risque plus élevé.

Le docteur Konstantinos Farsalinos, cardiologue très engagé dans ce domaine, a commenté cette étude. Il se réjouit de son sérieux et de ses conclusions. « L’étude a mesuré la rigidité artérielle et la fonction endothéliale, qui sont des marqueurs significatifs de la santé cardiovasculaire, explique-t-il. Une rigidité artérielle accrue et un dysfonctionnement endothélial sont des facteurs prédictifs bien établis d’un risque plus élevé de développement futur d’une maladie cardiovasculaire. » 

« Modifier l’approche des cigarettes électroniques »

Autre motif de satisfaction pour le cardiologue : « Cette nouvelle étude intervient trois jours seulement après des travaux qui avaient montré l’effet inverse. » Le docteur Farsalinos remet ainsi en question le protocole de l’étude précédente. « Cette étude, publiée par un groupe de chercheurs allemands et accompagnée d’un impressionnant communiqué de presse de l’Association européenne de cardiologie, évaluait les changements dans la rigidité artérielle et la fonction endothéliale immédiatement après l’utilisation d’une e-cigarette, rappelle-t-il. Or, cette méthodologie ne présente aucun enseignement. Il est établi que ces marqueurs réagissent à la stimulation immédiate de produits comme la caféine, la nicotine, l’alcool ou même… la nourriture. Il faut attendre plusieurs heures après leur absorption pour interpréter objectivement les résultats. »

« L’étude publiée aujourd’hui est révolutionnaire, s’enthousiasme-t-il. La communauté scientifique devrait sérieusement envisager de modifier son approche des cigarettes électroniques. Tout le monde devrait désormais encourager les fumeurs qui ne peuvent pas arrêter sans aide d’essayer l’e-cigarette. Outre les avantages liés à la réduction du risque de cancer, nous disposons maintenant d’une importante étude montrant une amélioration de la fonction vasculaire sur une très courte période, ce qui pourrait se traduire par une forte réduction du risque de maladie cardiovasculaire. Il est temps que tout le monde fasse preuve d’une plus grande ouverture d’esprit et regarde les preuves scientifiques, loin des préjugés. »

Un cardiologue reconnu qui se félicite des résultats d’une étude soulignant les bénéfices du vapotage… Voilà une nouvelle qui se déguste avec d’autant plus de plaisir que les derniers mois ont été compliqués. Pour la vape, et pour tous ses acteurs. Reste à savoir si les médias généralistes auront le bon goût de relayer l’information…