Êtes-vous un professionnel de la vape ?

Ce site est réservé aux professionnels de la vape

[L’ato du mois] Wotofo Profile RDTA

La tendance étant aux atos alimentés par câbles acier, Wotofo nous propose une évolution de son Profile sous forme de RDTA. On peut l'annoncer d'emblée, c'est une réussite ! Un ato très polyvalent, utilisable en RDTA ou RDA, avec un montage mesh ou coils. Et les saveurs sont au rendez-vous…

[L’ato du mois] Wotofo Profile RDTA

RDTA/RDA mesh/dual

Diamètre (ø) : 25 mm

Hauteur (h) : 52,7 mm

Contenance : 6,2 ml

 

ballage

La boîte verte avec couvercle transparent est particulièrement bien fournie. En plus de l’ato, on trouve :

  • une base pour le transformer en RDA ;
  • un pin BF (seulement en mode RDA) ;
  • 3 grilles mesh différentes dont la nouvelle Clapton Mesh ;
  • deux coils Fused Clapton Kanthal (dommage, on aurait préféré du Ni80) ;
  • 2 câbles de rechange (les 4 étant déjà installés dans l’ato) ;
  • du coton, des outils, un manuel et des vis/joints.

 

Wotofo Profile RDTA packaging

 

La qualité d’usinage est conforme aux standards Wotofo, rien à redire. Les joints sont cependant très ajustés, le premier démontage s’avère assez laborieux ; je vous recommande de bien les enduire de liquide pour faciliter l’utilisation. Le drip-tip 810 bicolore est assez court mais agréable en bouche.

Le top-cap rotatif permettra d’ajuster l’airflow en obturant les 3 lignes d’airholes de la cloche : on peut fermer totalement la ligne supérieure, et fermer plus ou moins les 2 lignes inférieures.

 

 

La cloche ajourée dispose de 2 ergots qu’il faudra bien aligner au-dessus des trous de remplissage du deck en la remontant. Il faut un peu tâtonner, mais on y arrive à force.

Le deck à 2 pinces traditionnel des atos mesh dispose d’un bloc céramique sur ressort destiné à presser le coton sur la grille mesh. En revanche, les pinces ne sont pas sur ressort.

Grande nouveauté, ce deck présente aussi 4 orifices permettant le montage de coils traditionnels avec leurs vis dédiées. On apprécie l’innovation qui contribue à sa polyvalence. Il est alimenté par 4 câbles acier insérés dans les orifices correspondants, et dispose d’un trou de remplissage ainsi qu’un autre trou de dépression à l’opposé.

 

wotofo Profile RDTA deck

 

Le tank, de bonne contenance (6,2 ml), est inséré dans une cage métallique, ce qui le protégera en cas de chute. Les nombreuses ouvertures sont suffisantes pour estimer la quantité de liquide restante. À noter que sur les dernières séries, le tank pyrex a été remplacé par du PCTG, ce qui est bien dommage. Heureusement, on peut trouver des pyrex de remplacement.

En replaçant le tank par la base fournie, on peut instantanément le transformer en RDA, avec ou sans pin BF (fourni aussi).

Le pin 510 isolé dépasse suffisamment pour envisager son utilisation sur un méca hybride.

 

Wotofo Profile RDA adaptateur

 

Montage des coils

Monté ici en dual 7 Core Alien HandsMade Premium Coils, 7 x 31/38, ⌀ 3 mm pour 0,14 Ω.

Une fois les coils fixés, il faudra les repousser au maximum vers la cloche, de manière à ce qu’il exploitent au mieux le double airflow latéral. Bien placés, ils doivent être à l’aplomb des deux mâchoire mesh.

Pour le cotonnage, garder environ 1,2 cm de chaque côté des coils pour les moustaches, bien aérer les fibres avant de placer le coton dans les deux rigoles, sans tasser. Assurez-vous que le coton est parfaitement en contact avec les têtes de câbles pour une capillarité optimale.

 

Wotofo-montage-dual-coil

 

Comme à chaque fois, le fabricant assure qu’un montage single est aussi possible… Techniquement oui, au détriment des saveurs cependant.

Monté ici avec coil Alien Ni80 ⌀ 5 mm pour avoir une chance d’exploiter l’airflow latéral trop éloigné. Le poussoir céramique a été retiré pour laisser assez d’espace sous le coil et lui donner toutes ses chances (inutile de dire qu’on peut oublier un coil ⌀ 3 mm).

Honnêtement, c’est correct, mais l’air qui tourbillonne dans la chambre sans trouver le coil est très sensible, et, de ce fait, les saveurs sont moindres qu’en dual, celles-ci étant diluées par le surplus d’air inefficace.

Ce qui confirme la règle : à de très rares exceptions près, un ato dual est fait pour deux coils, pas pour un seul.

 

Wotofo montage single coil

 

Montage mesh

• Former la grille mesh en arrondi parfait sur le gabarit fourni ; bien vérifier que la grille ne présente pas le moindre défaut ou une partie endommagée. Précaution d’autant plus utile avec la nouvelle grille Clapton Mesh, plus fragile encore que les autres.

• Desserrer les mâchoires et insérer la grille, en prenant soin de ne pas appuyer trop fort sur le sommet pour la maintenir avant de revisser les mâchoires.

• Appuyer trop fort aurait aurait pour conséquence d’aplatir le sommet, voire de créer des pliures dans l’arrondi. Or, la grille rougira trop vite et inégalement au niveau de ces défauts, et brûlera le coton à cet endroit, et… vous connaissez la suite.

• Passer le coton dans le mesh en appuyant vers le bas pour enfoncer le poussoir céramique, en veillant à ne pas abîmer les bords du mesh, puis couper en conservant environ 1,2 cm de coton de chaque côté..

• Longuement peigner le coton avec un outil pointu pour séparer les fibres ; vu l’épaisseur, il faut prendre son temps.

• Puis former un joli nœud papillon, avant de couper en biais. Ce qui permettra de réduire la masse de coton et évitera de le bourrer dans les rigoles trop étroites pour la totalité.

• Enfin, insérer les extrémités dans les rigole sans tasser, en vous assurant du bon contact avec les têtes de câbles, mais sans tasser. Si votre coupe est correcte, vous aurez deux petits rebords de coton de chaque côté du mesh.

• L’erreur classique des débutants consiste à tirer le coton pour le placer dans la cuve, ce qui a pour effet de le décoller des bords du mesh.

• Une fois le coton en place, prendre le temps de l’imbiber généreusement de liquide avant de remonter l’ato.

 

Wotofo montage mesh

 

À l’usage

Le montage mesh ou coil est très facile, de même que le cotonnage, il faudra juste s’assurer de bien déposer le coton sur les têtes de câbles, sans le tasser.

Le remontage de la cloche nécessite beaucoup de doigté pour trouver la bonne position et l’emboîter bien à fond. Les joints sont définitivement trop épais, on aura intérêt à les remplacer par des joints plus fins.

Le trou de remplissage aurait pu être un peu plus large pour accueillir tous les embouts.

Le tirage est très aérien et doux, les meilleures saveurs seront obtenues en fermant la ligne supérieure des airholes.

La capillarité des 4 câbles est sans faille : aucun assèchement du coton, même en « chain vape ».

Et les saveurs : vraiment excellentes, aussi bien en montage mesh qu’en dual coils. Je déconseille cependant un montage single coil.

 

Conclusion

Un ato que je recommande, aussi bien pour ses saveurs remarquables que pour les très nombreuses options qu’il propose, permettant de l’utiliser en RDTA ou RDA, monté en mesh ou coils. Plusieurs atos en un seul donc !

Quelques réserves néanmoins : le remplissage un peu laborieux, la cloche vraiment pénible à remettre en place, et les joints trop épais qu’il faut remplacer.

À la question qui ne manquera pas d’être posée : est-il meilleur monté en mesh ou en coils ? La réponse est simple : il est excellent dans les deux cas.

Avec le NexMesh Clapton, la différence de ressenti mesh/coil est notablement amoindrie, celui-ci ayant un temps de chauffe et de refroidissement allongé par rapport aux grilles mesh habituelles, et se rapproche donc plus du comportement d’un (large) coil.

Voila qui va faire plaisir à tous ceux qui rechignaient à utiliser le mesh, en leur offrant un nouveau type de montage à explorer.

Une mine d’informations, revues et tutos montage vous attend sur le groupe Facebook Fredos’ Corner.

 

Shopping

Wotofo Profile

https://www.wotofo.com/pages/wotofo-profile-rdta

 

Tank pyrex de remplacement

https://www.fasttech.com/p/9731728

 

HandsMade Premium Coils : des coils Alien, exclusivement de l’Alien, mais magiques !

https://www.handsmadecoils.com

 

Mesh, un peu d’attention et le plaisir au bout

La vape sur mesh procure un gros volume de vapeur et d’excellentes saveurs. Ce qui s’explique par l’énorme surface de chauffe en contact avec le coton et la réactivité instantanée. À l’arrivée, beaucoup plus de juice vaporisé, un gros cloud et des saveurs intenses, mais dans une vape tiède et jamais chaude.

Malgré sa résistance assez basse (0,12 – 0,18 Ω), le mesh se vape entre 40 et 60 W, largement suffisant, et comme pour un coil, la grille se rôde mais à 15 – 20 W maximum.

Les grilles mesh courantes de nos jours permettent un montage facilité par rapport au mesh traditionnel, bien plus souple et malléable. Elles nécessitent toutefois un peu d’attention : un arrondi soigné grâce à l’outil fourni, et un serrage parfaitement parallèle et centré.

Le mesh ne tolère pas d’approximation dans le cotonnage : la moindre zone n’étant pas en contact étroit avec le coton provoquera des dry hits mémorables. Ce qui veut dire que la juste quantité de coton est très importante. D’où l’intérêt d’utiliser soit un coton-lacet ⌀ 6 mm, soit un pad complet de Puff/Muji préparé en Scottish Roll.

Notre verdict

Caractéristiques