Êtes-vous un professionnel de la vape ?

Ce site est réservé aux professionnels de la vape

La vape, un atout pour la santé bucco-dentaire des fumeurs

Des chercheurs ont étudié l'impact de l’e-cigarette sur la santé bucco-dentaire. Après un examen exhaustif de la littérature scientifique, ils sont formels : pour les fumeurs, passer à la vape présenterait des avantages significatifs.

La vape, un atout pour la santé bucco-dentaire des fumeurs

Il est toujours utile de le rappeler, la cigarette tue. Elle est responsable de près de 75 000 décès par an sur notre territoire, selon Santé publique France. Soit près d’un décès sur huit. Le tabagisme est ainsi la première cause de mortalité évitable, dans l’Hexagone et dans le monde, avec plus de huit millions de décès par an.

On lui associe aussi de nombreuses pathologies comme des maladies cardio-vasculaires (infarctus du myocarde, insuffisance cardiaque…), des maladies respiratoires mais aussi les cancers du poumon, de la gorge, de la bouche, des lèvres, du pancréas, des reins, de la vessie ou de l’utérus.  

Mais, même avant d’atteindre de telles extrémités, le tabagisme dégrade rapidement de nombreux autres aspects de la santé chez les fumeurs. Des chercheurs en parodontologie se sont ainsi penchés sur les conséquences du passage à la vape sur la santé bucco-dentaire.

Les dentistes ont un rôle à jouer auprès des fumeurs

Publiée dans le Journal of Dental Research et menée par le docteur Richard Holliday, de l’Université de Newcastle, ainsi que par des chercheurs de l’Université de Californie à San Francisco, une étude passe en revue toute la littérature scientifique à ce sujet. Elle met en avant de nombreux types d’analyses, notamment des études in vitro, des recherches microbiologiques, des essais cliniques ou encore des études épidémiologiques.

Face à la diversité des types d’analyses, ils reconnaissent avoir été confrontés à plusieurs problèmes. En premier lieu, la grande variété des produits étudiés, qu’il s’agisse du matériel ou des e-liquides, et, par conséquent, la diversité des usages.  Une réalité qui rend complexe la généralisation des résultats. Par ailleurs, la plupart des vapoteurs sont aussi d’anciens fumeurs, voire des utilisateurs doubles, avec des problèmes parodontologiques préexistants difficiles à distinguer. 

Pourtant, les chercheurs parviennent à tirer des conclusions, en partant du constat irréfutable dans leur milieu que « la fumée de tabac a un fort impact négatif sur la santé bucco-dentaire ». Ils soulignent le « rôle que les dentistes ont à jouer » pour aider leur patient à améliorer la santé de leur bouche à travers l’arrêt du tabac. Car, pour eux, cela ne fait pas de doute, « les cigarettes électroniques peuvent devenir un complément utile à l’arsenal des interventions comportementales et pharmacologiques approuvées ».

Les avantages de l’arrêt du tabac l’emporteront dans tous les cas

S’ils observent dans le vapotage « des effets potentiels sur la santé bucco-dentaire », notamment une « sécheresse buccale ou des irritations gingivales », il leur semble difficile de généraliser, faute d’études suffisantes. Les chercheurs conseillent toutefois aux professionnels de les avoir à l’esprit afin de les prévenir chez les non-fumeurs. 

En revanche, poursuivent-ils, « pour les fumeurs souffrant de maladies bucco-dentaires existantes, les principaux avantages de l’arrêt du tabac l’emporteront sur les effets négatifs de l’utilisation de la cigarette électronique, en particulier à court terme. Si un fumeur souhaite utiliser une cigarette électronique dans le cadre d’une tentative de sevrage, nous considérons, au regard des preuves actuellement disponibles, qu’il ne devrait pas être découragé de le faire sur la base des problèmes de santé bucco-dentaire ».

En clair, compte tenu des effets néfastes du tabagisme sur la santé bucco-dentaire, le vapotage apparaît comme une alternative tout à fait recommandable, même s’il peut entraîner des désagréments comme la sécheresse buccale.