Êtes-vous un professionnel de la vape ?

Ce site est réservé aux professionnels de la vape

« Tobacco 21 » : une fausse piste ?

Préserver les jeunes Américains de la dépendance à la nicotine : c'était l'objectif annoncé de cette mesure. Pourtant, plusieurs études amènent à s'interroger sur son efficacité.

« Tobacco 21 » : une fausse piste ?

Relever l’âge minimum légal pour l’achat de produits nicotinés : aux États-Unis, c’est depuis quelque temps l’une des solutions préconisées par les autorités pour préserver les jeunes du tabac, et de la vape par la même occasion. L’un des arguments avancés par les promoteurs de cette ordonnance, connue sous le nom « Tobacco 21 » : fumer jeune accroît considérablement le risque de dépendance à la nicotine, avec à la clé d’éventuels dommages sur le plan cognitif. Début 2019, on dénombrait plusieurs centaines de municipalités et une vingtaine d’États ayant adopté cette mesure.

Effet inverse

Or des études menées en 2017 par des chercheurs mettent en doute son efficacité. Pire, il semble même que la « Tobacco 21 » n’ait pas les effets escomptés. Ainsi, à Hawaï, le nombre de lycéens ayant déjà vapoté aurait augmenté de 43 % en deux ans, passant de 22,2 % à 39,4 %. Quant au nombre de lycéens déclarant utiliser la cigarette électronique de façon régulière, il serait en hausse de 38 % (20,9 % en 2017, contre 12,9 % en 2015). Une tendance qui apparaît encore plus marquée parmi les collégiens qui se sont essayés à la vape. On relève en effet une hausse de 77 % en deux ans parmi cette population (21,9 % en 2017, contre 11,5 % en 2015). Constat similaire dans l’État du Massasuchetts, où une enquête menée en 2018 met en exergue une recrudescence de la vape chez les mineurs.

En clair, tout comme l’augmentation de la taxe sur les produits nicotinés, le relèvement de l’âge légal semble laisser les jeunes complètement indifférents. De là à dire que plus on rencontre d’interdits, plus on est tenté de les transgresser…

Source : Vapenews.com