Êtes-vous un professionnel de la vape ?

Ce site est réservé aux professionnels de la vape

Test : Le digne successeur – Serpent Elevate – Wotofo

La gamme des Serpents de Wotofo nous a toujours habitué à du matériel performant à un prix très intéressant. Voyons comment se positionne le dernier rejeton.

Test : Le digne successeur – Serpent Elevate – Wotofo

Ahhhh le Serpent. Un atomiseur mémorable, suivi d’une lignée restée dans l’Histoire de la vape, notamment avec l’excellent Serpent Mini. Le Serpent Elevate, dernier-né de la gamme, a fort à faire pour se hisser au niveau de ses ancêtres. Si Wotofo est toujours resté léger quant au design de ses atomiseurs, sans fioritures, il semble que le Serpent Elevate fasse légèrement exception.

On dit que la simplicité est la sophistication suprême, mais force est de constater que ces petits ajouts font malgré tout du Elevate un RTA qui sort du lot de manière positive. D’ailleurs, rares sont les ecigs à bien porter leurs noms, contrairement à lui. Ainsi, en plus de la magnifique gravure de serpent sur la cloche, on retrouve une texture peau de serpent autour de l’anneau d’airflow. Une bonne idée puisque le design sert ici la fonction en facilitant la préhension de la dite bague.

L’airflow justement est ce qui a concentré la réflexion des concepteurs sur ce dernier modèle, réalisé en partenariat avec le YouTuber au nom très classe – mais non moins célèbre – Suck My Mod. Ainsi, s’il reprend le concept du Zeus de Geek Vape (lui aussi réalisé en collab avec un YouTuber à l’époque), à savoir un airflow par le haut qui redescend sur le plateau, il y apporte également des différences. Il n’y a pas ici de grilles sur les côtés du coil mais deux trous biseautés qui orientent l’air sous la résistance pour les saveurs, tandis que deux autres ouvertures, plus grandes, se chargent de fournir de quoi produire de la grosse vapeur.

La combinaison des deux permet donc aux saveurs et à la vapeur de s’élever du coil au drip tip, d’où son nom : Serpent Elevate. Dans la pratique, la vape reste cependant très aérienne, mais n’oublie tout de même pas les saveurs, qui ont toujours été un point fort de la lignée créée par Wotofo.

Un plateau ultra-simple

La conception du plateau est également à souligner. Il est postless, et bien que single coil, comporte 4 trous pour recevoir les pattes de la résistance, ce qui permet de la tourner à gauche ou à droite. Les gauchers seront ravis. Le montage se fait en quatre étapes :

– Couper les pattes de votre coil à la bonne longueur avec l’outil fourni (le fameux Coil Trimming Tool)
– Positionner le coil sur une pige
– Insérer le coil dans les trous avec la pige comme repère de hauteur
– Serrer les vis.

Cela se fait en une minute et si vous respectez bien cet ordre, vous ne pourrez jamais rater un montage. Le coton se place également facilement mais nécessite une bonne longueur pour être efficace car le plateau est situé bien au-dessus du fond du réservoir. Celui-ci fait d’ailleurs 3.5 ml mais un tank bulb de 4.5 est également fourni. Côté drip tip, nous sommes face à du 810 pour de la grosse vape, mais un adaptateur 510 est présent dans le packaging. Celui-ci est d’ailleurs très complet, comme toujours chez Wotofo, avec vis, joints, coton, coils, outils, etc. Surtout pour le prix : 29 €. Le pari est donc rempli.

Techniques

– RTA
– 24 mm
– Livré avec 2 coils, 2 drips tips, vis de rechange, outils, joints de rechange, manuel, coton
– Prix : 29 euro

Les Plus

– Grosse vapeur avec des saveurs
– Airflow antifuite
– Qualité générale
– Prix

Les Moins

– Quelques fuites possibles en position couchée