[Les femmes de la vape] Arganne Coat : la vie simple

Membre du trio de choc de l’entreprise Distrivapes, célèbre pour sa gamme iconique 814, Arganne Coat rayonne. Bien dans ses baskets d’assistante de gestion, elle pose un regard droit sur son époque. Rencontre avec une “féministe toute mignonne”, qui aime aider les gens.

[Les femmes de la vape] Arganne Coat : la vie simple

Il y a sept ans, elle rêvait d’intégrer un laboratoire de recherche. Aujourd’hui, elle est le bras droit “couteau suisse” du concepteur de saveurs Frédéric Cichocky et ne changerait de patron pour rien au monde. Découverte au détour d’un stage de BTS Bioanalyses et contrôles chez Ingésciences, le laboratoire de VDLV, la vape a cristallisé sa vocation. 

« Très vite, on m’a confié des responsabilités. J’étais chargée de développer une méthode de quantification des alcaloïdes du tabac pour tester la pureté de la nicotine produite en interne. Être associée à une première française était passionnant et très motivant. Et j’ai très vite adhéré aux valeurs de la vape, une industrie dynamique et positive, capable de sauver des millions de vies. Pour moi qui aime sincèrement les gens, tout s’est aligné. » Son diplôme en poche, Arganne décide pourtant de bifurquer vers une autre carrière.

 « J’ai beaucoup réfléchi, parce que je touchais mon rêve. Mais j’avais envie d’une deuxième casquette, c’est très utile dans l’existence. Après mon BTS, j’ai donc entamé une licence pro technico-commerciale, pour aller voir derrière la paillasse ce qu’il se passait. »

L’histoire d’une rencontre

En 2016, le marché de la vape explose en France. Frédéric Cichocky, dont les bureaux sont installés au cœur de la “vaping valley” bordelaise, l’embauche en alternance. Sa mission : assurer la relation client, le seconder dans la gestion de l’entreprise et assurer en back-up les tâches que le succès démultiplie. Arganne tombe dans le chaudron de l’entreprenariat haute couture. Distrivapes favorise en effet une croissance sobre et durable, et met un point d’honneur à prendre soin de ses interlocuteurs de façon très personnelle, qu’il s’agisse de ses clients ou de ses sous-traitants.

Fred, entouré d'Alex et Arganne, qui le suivraient jusque "sur la lune".

Souplesse, écoute et confiance

Au quotidien, Arganne occupe tous les postes : le matin, logistique ; l’après-midi, relation clients, administratif et communication. Il faut savoir tout faire dans une très petite entreprise, et ça tombe bien : comme les trois mousquetaires, Frédéric Cichocky, Alexandre Feyfant (responsable communication, NDLR) et Arganne Coat ont des compétences complémentaires qui leur permettent de partager le métier. Mais ce qu’Arganne préfère, ce sont ses clients, distributeurs et shops physiques ou en ligne. Faire en sorte qu’ils soient bien, voilà ce qui l’anime. Pour cela, elle développe une écoute sur mesure, bienveillante, à mille lieues de la culture “requin” trop souvent constatée. Prendre soin, encore et toujours, pour renforcer les liens et la position de la marque sur un marché qui se tend. « La vape traverse un rééquilibrage où les gros acteurs capables s’affirment. La valeur ajoutée de 814, dans cette industrie qui se concentre, c’est l’artisanat, articulé à la constellation VDLV Pro 360. »

« L’énergie, l’ambition, les idées qui fusent, tout cela contribue à faire grandir ma confiance et mon engagement »

Le bien-être comme credo

Se lever le matin en souriant, travailler dans la collaboration et pas dans l’obéissance, bosser à fond pour ce qui ressemble à une cause et prôner l’égalité, mettre des mots sur les choses, de façon ferme et tranquille, pour avancer dans un monde plus juste et positif : Arganne Coat a la chance de réaliser les ambitions de sa génération. « Être heureux au travail est essentiel et je suis très fière de collaborer avec Fred. L’énergie, l’ambition, les idées qui fusent, tout cela contribue à faire grandir ma confiance et mon engagement. La preuve, cela fait six ans qu’on bosse ensemble ! » Quand on lui demande si elle irait ouvrir un shop sur la lune si son patron le lui proposait, elle éclate d’un rire clair, ponctué d’évidence. Le bien-être qui se dégage de cette personnalité solaire révèle les évolutions récentes de la société. Comme Distrivapes, les entreprises ont désormais les moyens de mettre en place un cadre épanouissant pour leurs salariés. Elles y ont d’autant plus intérêt que plus personne, ou presque, n’a peur de la mobilité. C’est même un signe degrande vitalité. Investie à fond dans son job, Arganne continue de cultiver des rêves et de se former.

Toujours dans le domaine du “care”. Sa passion, en dehors du bureau, c’est la photographie. La photothérapie exactement, qui permet à celles et ceux qui passent dans son regard doux, malicieux et bienveillant de se réapproprier leur image. « Les gens sont tous beaux et la photographie est un moyen très facile de leur montrer que c’est chouette d’être qui ils sont. On ne se voit jamais comme on est vraiment. Aider quelqu’un à s’en rendre compte, il n’y a pas plus belle gratification. » Comme la vape et sa façon bien à elle, empathique et efficace, de prendre soin de ses clients, son appareil photo est « un outil magique pour soulager et aider les gens ».

 

814, des saveurs historiques

Tout est parti, il y a dix ans, d’une conversation entre amis férus d’histoire médiévale. 814, c’est… c’est… ? Bravo ! C’est l’année de la mort de Charlemagne. Bathilde ? Une reine mérovingienne à l’engagement avant-gardiste dans la lutte contre l’esclavage. 

Mais “Charlemagne” et “Bathilde” sont surtout deux best-sellers qui ont marqué l’histoire, eux aussi. Frédéric Cichocky compte en effet parmi les tout premiers à s’être lancé dans le DIY, à une époque où le flacon de 10 ml régnait en maître sur le marché. 

En commercialisant ses saveurs au format concentré, il a vu ses chiffres de ventes exploser. Aujourd’hui, les 40 liquides de la gamme 814 sont disponibles dans tous les formats : 10 ml, 50 ml à booster et concentré. Sans oublier les dosages, aussi pertinents qu’originaux, qui répondent aux besoins les plus nuancés : 8 et 14 mg/ml, naturellement, ainsi que 4 et 0.

 

Bathilde, référence phare de la marque, existe aussi en version “fresh”.