Êtes-vous un professionnel de la vape ?

Ce site est réservé aux professionnels de la vape

Allemagne : fin de la publicité pour le tabac

C’est étonnant, mais l’Allemagne reste le dernier membre de l’Union européenne à autoriser la publicité pour le tabac. Elle a beau être connu pour son avant-gardisme écologique, il n’est pas rare d'y croiser des affiches vantant les mérites de la cigarette. Après des décennies irréformables sur ce sujet, le pays s’apprête enfin à tourner la page. Mais le clap de fin de la publicité pour la cigarette s’accompagne aussi de celui, bien plus discret, de la vape.

Allemagne : fin de la publicité pour le tabac

Alors que la loi Évin fête le 10 janvier son 29e anniversaire en France, l’Allemagne n’a pas encore interdit la publicité pour le tabac. Selon le Spiegel, un enfant de Hambourg, sur les 600 mètres qui séparent son domicile de l’école, ne croise pas moins de quatre réclames pour la cigarette. Il s’agit du dernier pays de l’Union européenne à conserver une politique aussi souple en la matière.

Un lobby du tabac très actif

La faute à l’industrie du tabac, qui a dépensé 91 millions d’euros en 2015 pour soutenir une telle stratégie. Selon l’ONG LobbyControl, Philip Morris aurait ainsi reversé près de 544 000 euros, entre 2010 et 2015, à plusieurs partis politiques. Entre autres, la CDU-CSU de la chancelière Angela Merkel, mais aussi les sociaux-démocrates du SPD ou les libéraux du FDP. Le financement des partis politiques, en Allemagne, n’est pas plafonné et il n’y existe pas de registre des lobbies : autant de conditions réunies pour favoriser ce genre de pratiques. 

Pourtant, la population commence à s’élever contre ces réclames. Selon le Zeit, 69 % des Allemands interrogés se prononcent en faveur d’une interdiction de la publicité pour le tabac

Une transition sur quatre ans

Ils ont été entendus. Le 10 décembre, les députés conservateurs de l’Union chrétienne-démocrate (CDU), et leurs alliés de la CSU, ont enfin voté en faveur d’un durcissement de la législation. Celui-ci sera toutefois progressif. À partir de janvier 2021, on ne trouvera plus de publicité pour le tabac au cinéma, pour les séances ouvertes aux moins de 18 ans. Puis, en 2022, les affichages extérieurs seront interdits. L’année suivante, les réclames pour le tabac chauffé seront proscrites. Enfin, en janvier 2024, les publicités pour l’e-cigarette seront interdites

Bien que le lobby allemand du tabac ait mis en avant la perte possible de 23 000 emplois dans le secteur, les députés sont demeurés inflexibles, bien décidés à rompre avec des décennies de blocage. Le tabac tue 120 000 personnes par an, en Allemagne, et les rues des villes ne pourront plus lui servir d’étendard.